Aptitudes et classes sociales. Accès et succès dans l’enseignement supérieur

par Alain Mingat  Du même auteur

Résumé

Mingat Alain. — Aptitudes et classes sociales : accès et succès dans l’enseignement supérieur. Cet article étudie deux types de sélection sociale dans l’enseignement. Dans le premier cas, les taux de scolarisation dans l’enseignement supérieur pour les diverses classes sociales sont comparés aux aptitudes intellectuelles mesurées par le Q. I.. On ne se demande pas si le Q. I. mesure l’intelligence, on tient seulement compte du fait qu’il est utilisé par l’institution scolaire pour en mesurer l’efficacité. Or, on constate que si l’enseignement supérieur ne retenait que les individus ayant les meilleurs Q. I., la proportion d’enfants d’ouvriers et de paysans qui y entreraient serait bien plus importante qu’elle n’est actuellement. Dans le second cas on a étudié la réussite dans l’enseignement supérieur selon l’origine sociale : les taux de réussite générale sont presque indépendants de la profession des parents mais la répartition des étudiants selon les disciplines est assez contrastée : il y a donc absence de sélection car au départ, une autosélection des étudiants se produit. Ils se dirigent vers les matières où ils pensent pouvoir réussir.