Stratégies migratoires et mobilité relative entre village et ville

par Maurizio Gribaudi  Du même auteur

Résumé

Gribaudi Maurizio. — Strategies migratoires et mobilité relative entre village et ville. Le réseau de relations d’un individu indique la limite de ses choix possibles. En particulier, la famille paysanne italienne de la fin du xix » siècle constitue un tissu de relations privilégiées où naissent et mûrissent les stratégies individuelles. Dans cet univers, les rapports entre variables démographiques modifient l’éventail des choix possibles pour chacun des membres de la famille. Les trajectoires individuelles en portent toutes la trace. L’analyse de 90 familles sur 4 générations, entre 1850 et 1920, montre comment ces trajectoires interfèrent les unes avec les autres. Les choix migratoires sont particulièrement éclairants. Si à leur terme, ils ne permettent pas de déceler de différences subtantielles dans la position sociale des emigrants et de leur famille, ils expriment, en revanche, confrontés à un plus vaste itinéraire familial — une différence « relativement » grande qui se traduit en aspirations et identités différentes. La mémoire familiale semble un des principaux éléments qui, une fois reconstitués, permet d’élucider les choix de l’émigrant et son insertion dans de nouveaux milieux.