Espérance de vie sans incapacité et ses composantes : de nouveaux indicateurs pour mesurer la santé et les besoins de la population

par A. Colvez  Du même auteur

      J.m. Robine  Du même auteur

Résumé

Robině J.M. et Colvez A. — L’espérance de vie sans incapacité et ses composantes : de nouveaux indicateurs pour mesurer la santé et les besoins de la population. Ce travail a été réalisé à partir des données recueillies lors d’une enquête que l’INSERM a effectué auprès des personnes âgées vivant en Haute-Normandie en 1978-1979. Trois dimensions ont été retenues : la mobilité physique, l’indépendance physique et l’occupation. Successivement on a construit un indicateur de confinement, de dépendance et de restriction des occupations. De 2 % avant 70 ans, la proportion des sujets confinés au domicile dépasse 35 % au-delà de 85 ans et plus. Quelque soit l’âge, les hommes apparaissent en meilleure santé. Ce résultat contraire à celui de la mortalité, conduit à agréger la mortalité et la morbidité dans un indicateur unique : l’espérance de vie sans incapacité (EVSI). Alors qu’à 65 ans l’espérance de vie du moment était de 13,3 ans pour les hommes et de 18,0 ans pour les femmes, l’espérance de vie sans incapacité était respectivement de 8,7 ans et de 6,1 ans.