La mortalité des enfants dans la France rurale de 1690 à 1779

par Jacques Houdaille  Du même auteur

Résumé

Houdaille Jacques. — La mortalité des enfants dans la France rurale de 1690 à 1779. Les estimations de la mortalité des enfants tirées des reconstitutions de famille n’ont que très rarement tenu compte du sous-enregistrement des décès. La méthode de répétition des prénoms qui permet de calculer un coefficient de correction pour les enfants de moins de cinq ans, est appliquée aux 39 villages de l’échantillon de l’INED et à quelques autres. Les résultats montrent, pour la période 1750-1779, une bonne concordance avec ceux obtenus à partir de la reconstitution anonyme de la population de la France. Pour l’ensemble de la France, à peine plus d’un enfant sur deux parvenait à l’âge de 10 ans. Les variations régionales semblent moins fortes que le laissaient entrevoir les monographies paroissiales. Au contraire, même après correction, les variations locales subsistent. La densité de peuplement et la qualité de l’eau les expliquent probablement. La mortalité des enfants semble avoir reculé au cours des 90 années étudiées. Mais cette conclusion doit rester prudente. En effet, dans deux grosses paroisses du Sud-Est, à peu près aucun décès d’enfant n’a été enregistré avant 1740 et il est impossible d’appliquer la méthode de répétition des prénoms dans ce cas.