Incidences des charges familiales sur l’organisation du travail professionnel des femmes

par Catherine Villeneuve-Gokalp  Du même auteur

Résumé

ViLLENEUVE-GoKALP Catherine. — Incidences des charges familiales sur l’organisation du travail professionnel des femmes. Le CERC et l’INED ont réalisé en mai-juin 1981, avec le concours technique de l’INSEE une enquête auprès de 4 000 femmes ayant un ou plusieurs enfants de moins de 16 ans à charge. Dans cet article on a tenté de déterminer à quels moments les contraintes familiales sont les plus difficilement conciliables avec l’exercice d’une activité professionnelle et dans quelle mesure les femmes peuvent organiser leur travail professionnel de manière à concilier leur double activité. Les vacances scolaires et le congé du mercredi sont les moments où les exigences familiales posent le plus de problèmes, et dans l’hypothèse d’une réduction de la durée de travail 40 % des mères de famille choisiraient un congé hebdomadaire supplémentaire, 34 % des congés annuels et seulement 18% une réduction quotidienne. Bien que les femmes souhaitent généralement exercer leur activité professionnelle hors de chez elles, pour 15% d’entre elles lieu de travail et domicile sont confondus. Les autres ont peu de pouvoir sur l’organisation de leur travail, à moins de travailler à temps partiel (21 %). Pourtant 24% des salariées ont un horaire au choix, 59 % peuvent prendre un congé pour garder un enfant malade et 58 % un congé parental. Mais ces possibilités sont peu utilisées. En outre, elles sont inégalement distribuées et varient avec l’employeur et la nature de la tâche à effectuer.