L’Académie Française et la circulation des élites : une approche démographique

par Jacques Véron  Du même auteur

Résumé

Véron Jacques. — L’Académie Française et la circulation des élites : une approche démographique. Créée en 1634, l’Académie Française est la plus ancienne des institutions françaises restée formellement semblable à elle-même au cours des siècles. La nature du recrutement s’est par contre modifiée. A partir de données biographiques (date et lieu de naissance des académiciens, âge à l’entrée, activité, âge au décès) peut être analysée l’évolution du recrutement pendant 350 ans. L’âge à l’entrée augmente au fil des siècles. La croissance de l’âge moyen au décès ne compense pas cette augmentation : le temps de présence diminue. La constance du nombre de fauteuils, induisant un phénomène de file d’attente, est vraisemblablement en cause. Les caractéristiques de cette sous-population livrent aussi une image de l’élite intellectuelle (compte tenu d’un système de sélection) à différentes époques : origine géographique, liens familiaux et carrières. Les changements renseignent sur la circulation d’une élite.