Une bourgeoisie peu malthusienne dans un pays neuf : généalogies américaines du XIXe siècle

par Yves Tugault  Du même auteur

      Jacques Houdaille  Du même auteur

Résumé

Houdaille Jacques et Tugault Yves. — Une bourgeoisie peu malthusienne dans un pays neuf : genealogies américaines du xix* siècle. Étude démographique menée à partir des généalogies des descendants des présidents américains Au début du xix’ siècle, les descendants se mariaient particulièrement jeunes Les monographies américaines semblent montrer qu’il s’agissait d’une caractéristique générale de la population américaine, qui a été reliée à l’abondance des terres (qui supprimait le problème de la succession des parents). La mortalité dans ce groupe privilégié apparaît élevée Du même ordre que celle de l’ensemble des Français du xix’ siècle, et nettement supérieure à celle des pairs britanniques. La fécondité, à la fin du xviu* siècle, était très supérieure à celle des groupes européens à statut social élevé (il peut s’agir, là encore, de la situation particulière à un pays ou les ressources et le potentiel de développement étaient immenses) Elle s’en rapprochera au cours du xixe siècle par une élévation très forte de l’âge au mariage.