La bourgeoisie selon le dictionnaire généalogique d’André Delavenne

par Jacques Houdaille  Du même auteur

Résumé

HouDAiLLE Jacques. — La bourgeoisie ancienne selon le dictionnaire généalogique d’André Delavenne. Les études sur les différences des caractéristiques démographiques selon les classes sociales sont rares en France, en particulier pour le xixe siècle. On utilise ici un dictionnaire généalogique sur les familles bourgeoises. D’après les professions des chefs de famille, il s’agit d’un milieu très aisé. L’âge au mariage est élevé pour les hommes et assez bas pour les femmes. La fécondité y baisse dès les couples formés vers 1740. Elle remonte de manière significative chez ceux formés vers 1840 et reste plus haute que celle de la France entière jusqu’à la fin du siècle. Cette population était probablement très attachée aux valeurs traditionnelles à en juger par le grand nombre des vocations religieuses. La mortalité est relativement faible mais baisse moins vite que dans l’ensemble du pays.