Les rapports domestiques entre femmes et hommes s’enracinent dans le passé familial des conjoints

par Georges Menahem  Du même auteur

Résumé

M ENAHEM Georges. — Les rapports domestiques entre femmes et hommes s’enracinent dans le passé familial des conjoints. Le type de rapport entre femme et homme qui structure l’organisation domestique d’une famille avec enfant est influencé de trois façons par le passé des conjoints. L’origine sociale est fréquemment prépondérante : avoir eu des parents de profession indépendante favorise l’adoption d’une organisation de type patrimonial; avoir vécu dans une famille en ascension sociale prédispose la femme à s’insérer dans un type associatif d’organisation familiale. L’exemple d’activité donnée par les mères influe aussi sur le choix entre un type conjugal centrant les femmes sur le foyer et un type associatif plus égalitaire. Enfin, l’observation passée de confits entre les parents peut remettre en cause, voire inverser, ces pesanteurs socioculturelles.