La mortalité dans les pays d’Europe de l’Est

par France Meslé  Du même auteur

Résumé

Meslé France. – La mortalité dans les pays d’Europe de l’Est. Depuis la fin des années soixante, l’espérance de vie à la naissance a peu progressé dans la plupart des pays d’Europe de l’Est. Entre 1970 et 1985, la vie moyenne masculine a même diminué en Bulgarie, en Hongrie et en Pologne. Cette hausse de la mortalité tient essentiellement à une forte augmentation des risques de décès aux âges actifs, liée à la montée des maladies cardio-vasculaires et des cancers. Les deux premières parties traitent de l’évolution de la mortalité par âge et par cause dans chaque pays depuis le début des années cinquante. La grande homogénéité d’évolution de la mortalité dans les pays d’Europe de l’Est ne va cependant pas sans une certaine diversité de situations. La RDA a été relativement moins touchée par la crise ; la Tchécoslovaquie, atteinte très tôt, semble bénéficier, dans les années les plus récentes, d’une certaine reprise ; la Yougoslavie, où la situation est restée longtemps plus favorable, risque, au contraire, de connaître les mêmes problèmes dans les années à venir. Les inégalités existent, enfin, à un niveau infranational. A titre d’exemple, les différences régionales de mortalité en Yougoslavie et en Pologne et les différences sociales en Hongrie font l’objet de la troisième partie.