Démographie et politique dans le monde arabe

par Philippe Fargues  Du même auteur

Résumé

Far gué s (Philippe). – Démographie et politique dans le monde arabe A partir d’exemples tirés de l’histoire ou du présent des populations arabes, cet article tente de baliser un domaine peu prospecté : la démographie politique. Comment la perception des questions de population entre-t-elle dans les stratégies de pouvoir ou influence-t-elle la politique des groupes ou des États ? Comment les institutions politiques agissent-elles sur les comportements reproducteurs ? Le volume des populations est d’abord traité : que ce soit dans les rapports entre États nationaux ou entre communautés confessionnelles ou ethniques, la puissance se nourrit du nombre. La dynamique est ensuite examinée, notamment par les déséquilibres que la croissance différentielle introduit entre les répartitions communautaires de la population et du pouvoir. Les structures d’âge, enfin, sont envisagées comme l’un des facteurs de l’islamisme. Le politologue étudie ce nouvel activisme par les discours qu’il produit. Le démographe le traite en phénomène de génération. Ce courant politique s’affirme en effet au moment précis où les vingt-trente ans pèsent le plus lourd dans la pyramide d’âges des adultes, où la baisse de mortalité leur a imposé la coexistence la plus longue avec leurs pères et où la dissociation entre savoir et pouvoir est la plus radicale.