Perspectives de carrière et évolution du corps des magistrats, 1990-2030

par Michèle Tribalat  Du même auteur

      Francisco Muñoz-Pérez  Du même auteur

Résumé

Munoz Perf7 (Francisco), Tribai at (Michèle). – Perspectives de carrière et évolution du corps des magistrats, 1990-2030 Cet article présente deux simulations sur l’évolution des carrières et du corps des magistrats au cours des quarante prochaines années Dans la première projection, le recrutement et les avancements ne se font que dans la mesure des postes libérés par les départs à la retraite, ce qui revient à maintenir constant au long de la période et l’effectif total des magistrats et leur nombre dans chaque grade II en résulte a) un vieillissement considerable du corps des magistrats, notamment dans les deux premiers grades , b) un déroulement de carrière soumis à des forts à-coups, et très inégal selon la période de recrutement Dans la deuxième projection, on se fixe, au contraire, des profils moyens de carrière favorables et un recrutement de nouveaux magistrats en nombre constant, voisin de celui des années 1980 On aboutit, après un accroissement raisonnable des effectifs (+ 50 %, en une vingtaine d’années), à une régularisation durable de la structure du corps, conforme aux hypothèses de carrière retenues. Le vieillissement reste modéré Cependant, ces avantages comportent un coût en création de postes, en particulier aux grades élevés.