Méthodologie du recensement

Mesurer les disparités de fécondité à l’aide du seul recensement

par Guy Desplanques  Du même auteur

Résumé

Desplanques (Guy). – Mesurer les disparités de fécondité à l’aide du seul recensement Le plus souvent, dans les pays industrialisés, les indicateurs de fécondité sont calculés en rapprochant les données d’état civil des effectifs dénombrés aux recensements ou produits par un registre. Une autre méthode utilise le recensement : celle des enfants déclarés au foyer. Au lieu des naissances, on prend en compte les enfants nés récemment. Les deux méthodes ont leurs atouts et leurs limites. L’attention est portée ici à deux variables : la nationalité et le lieu de résidence. Après une comparaison des résultats obtenus par les deux méthodes, on tire parti des possibilités de la méthode des enfants déclarés au foyer en prenant en compte des variables ne figurant pas dans les fichiers d’état civil. Cette analyse fait apparaître d’une part, une fécondité beaucoup plus faible des étrangères qui vivent en France depuis plusieurs années, d’autre part une forte fécondité au cours des années précédant le recensement des femmes qui ont changé de région entre 1982 et 1990 : un déménagement précède ou suit assez souvent la venue des enfants.