Les transformations du cadre familial

Chiffrer une évolution du coût de l’enfant ? Changement de société, mise en cause des concepts

par Olivia Ekert-Jaffé  Du même auteur

Résumé

Ekert-Jaffé (Olivia) – Chiffrer une évolution du coût de l’enfant ? Changement de société, mise en cause des concepts Dans la société moderne, la famille n’est plus l’unité essentielle dans laquelle se fondent ses membres qui oublient leur intérêt personnel à court terme ; l’individualisme devient la règle. Les concepts de coût de l’enfant, pris dans ce mouvement, ont connu une évolution parallèle. D’abord, l’objectif était de lutter contre la pauvreté et de préserver le niveau de vie des familles ; la recherche concentrait son effort pour élaborer des normes de nutrition et des budgets-types. Puis, les méthodes se sont appuyées sur le comportement des ménages, de moins en moins absorbés par la satisfaction de leurs besoins essentiels. A partir de 1964, les modèles basés sur la théorie économique s’appuient de fait sur le bien-être des parents, qui sont les acteurs du choix économique et du choix de fécondité. Les travaux les plus récents testent la compatibilité des modèles avec le comportement observé des consommateurs. Ils montrent que les consommations des ménages ne fournissent aucune information sur le bien-être respectif des ménages de composition différente, en un point du temps, mais permettent de déterminer complètement l’évolution comparée de ces niveaux de bien- être, après qu’une convention ait fixée leur valeur en un point. Les chercheurs s’orientent vers des modèles permettant de trouver les préférences individuelles des membres du ménage et les règles de partage du revenu. La prolongation de la scolarité et la généralisation de l’activité féminine ont provoqué une forte hausse du coût de l’enfant.