L’héritage et la mobilité sociale au sein de la fratrie. I. L’héritage et la mobilité sociale différentielle des frères

par Bernard Zarca  Du même auteur

Résumé

Zarca (Bernard). – L’héritage et la mobilité sociale au sein de la fratrie I. – L’héritage et la mobilité sociale différentielle des frères Dans un précédent article, Bernard Zarca s’était demandé s’il y avait parmi les frères un ou plusieurs élus à hériter de l’indépendance professionnelle de leur père. Il avait conclu que le privilège de l’aîné n’excluait pas la complémentarité de l’héritage de ce statut. Il généralise désormais le questionnement à l’ensemble des classes sociales : les destins matrimoniaux de l’aîné et du benjamin des frères sont-ils complémentaires, de telle sorte que l’on puisse parler d’héritage ou de mobilité sociale comme d’un phénomène familial plutôt qu’individuel ? Le mariage atténue-t-il ou accentue-t-il la complémentarité de l’héritage d’une position sociale ou de l’accès à une telle position ? Dans l’ensemble, les réponses à de telles questions sont positives et ne contredisent pas l’idée déjà étayée par les faits d’un privilège des aînés. La suite de cet article, à paraître prochainement, concerne les sœurs.