Le rôle des vaccinations dans la baisse de la mortalité des enfants au Sénégal

par Gilles Pison  Du même auteur

      Annabel Desgrées du Loû  Du même auteur

Résumé

Desgrées du loû (Annabel), Pison (Gilles). – Le rôle des vaccinations dans la baisse de la mortalité des enfants au Sénégal Le Sénégal a connu une forte baisse de sa mortalité infanto-juvénile depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. La baisse de mortalité dans les campagnes, plus tardive que dans les villes, a suivi l’effort de décentralisation des services de santé amorcé en 1978. Le développement de programmes sanitaires, qui touchent aussi les campagnes à partir de la conférence d’Alma Ata de 1977, apparaît donc comme le premier responsable de cette baisse de mortalité. La mise en œuvre du Programme élargi de vaccination, visant à vacciner tous les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes, semble avoir été un facteur décisif de la poursuite de la baisse de la mortalité et même de son accélération dans la période récente, en particulier en zone rurale. Pour le vérifier, nous avons observé l’évolution de la mortalité des enfants consécutive à la mise en place de ce programme de vaccination dans la zone rurale de Bandafassi, dont la population a fait l’objet d’une observation démographique suivie de longue durée. L’étude montre que, alors que les conditions de vie ont peu changé, les vaccinations ont en l’espace de quelques années divisé par deux la mortalité avant 5 ans.