Emploi, chômage et stratégies familiales au Maroc

Résumé

Douidich (Mohamed).- Emploi, chômage et stratégies familiales au Maroc La multiplication des entreprises de type familial au Maroc retient l’attention pour deux raisons : le taux de chômage est trois fois moindre parmi les ménages propriétaires d’une affaire familiale, et deux emplois sur trois sont le fait de ce secteur d’activité. L’analyse de la structure démographique et socioprofessionnelle du ménage et des logiques qui amènent cette unité familiale à se porter à la fois comme consommatrice et créatrice d’emploi, permet de comprendre les stratégies familiales en matière d’emploi au Maroc. Marquées par une grande diversité et essentiellement fondées sur la pluriactivité, ces stratégies consistent à affecter les membres les moins compétitifs à l’entreprise familiale, et à soutenir l’insertion des mieux formés dans des activités salariées plus lucratives. Elles sont, cependant, confrontées à l’inadéquation de l’emploi familial au cursus des jeunes membres actifs, et à la tendance de ces derniers à accéder à un statut qui les « affranchisse » des liens de dépendance induits par l’activité dans l’entreprise familiale. Cette dernière risque alors de trouver sa limite en tant qu’alternative d’emploi et facteur de cohésion familiale, à moins que l’accumulation financière réalisée ne permette de s’engager dans une véritable activité d’entreprise.