Démocratisation ou accroissement des inégalités scolaires?

L'exemple de l'évolution de la durée des études en France (1988-1998)

par Pierre Merle  Du même auteur

Résumé

Des années 1960 à la dernière décennie du XXe siècle, les recherches sur la démocratisation de l’enseignement se sont multipliées. Cet article a d’abord pour objet de montrer l’ambiguïté des définitions et des résultats relatifs à la démocratisation de l’enseignement en France. Il s’agit ensuite de développer une alternative à l’étude des inégalités scolaires. Celles-ci sont analysées à partir de l’évolution des durées de scolarisation. Les données recueillies montrent que les écarts de durée de scolarisation entre les élèves les plus longtemps scolarisés et les moins longtemps scolarisés ont sensiblement augmenté au cours des années 1988-1998. Compte tenu du coût des formations courtes et longues et de leurs évolutions respectives, les inégalités se sont renforcées : les élèves les plus longtemps scolarisés, majoritairement d’origine aisée, ont particulièrement bénéficié de l’augmentation des dépenses éducatives alors que les élèves les moins longtemps scolarisés, massivement d’origine populaire, en ont peu profité.