La famille-entourage locale

par Catherine Bonvalet  Du même auteur

Résumé

Si la famille étendue, malgré la montée de l’individualisme, continue à exister dans la société urbaine, les liens que les enfants adultes entretiennent avec leurs parents sont très divers. Certains ont pris leurs distances, d’autres au contraire maintiennent des relations très étroites. L’enquête Proches et parents de l’Ined a permis de dégager plusieurs modes de fonctionnement de la parenté. La famille-entourage locale correspond à une réalité qui ne va pas dans le sens d’une tendance générale au repli domestique : 30 % des enquêtés appartiennent à une famille-entourage locale, c’est-à-dire qu’ils habitent la même commune qu’un parent faisant partie des personnes citées comme proches, ont des contacts avec lui au moins une fois par semaine et échangent des services et des aides. Les entretiens ont permis de comprendre les processus par lesquels ces organisations de la vie en famille se sont mises en place. Plusieurs modalités coexistent : les unes correspondent à une logique de « création de maison », que ce soit en reproduisant le modèle familial, en adoptant la belle-famille ou lorsqu’il y a rupture avec les deux familles d’origine et initiation de ce mode de fonctionnement avec les enfants adultes; d’autres, au contraire, ne répondent pas à un choix réel. Dans ce cas, la famille-entourage locale est plutôt le résultat d’une contrainte économique ou patrimoniale. En fait, celle-ci apparaît à la fois comme une nouvelle manière de vivre en famille qui respecte l’indépendance de chaque individu et de chaque couple et comme une adaptation de la famille complexe à la société urbaine.