La conjoncture démographique : l'Europe et les autres pays développés

L’Union européenne à l’heure de l’élargissement

par Alain Monnier  Du même auteur

Résumé

L’adhésion de dix nouveaux membres, le 1er mai 2004, a entraîné une augmentation de 74 millions de la population de l’Union européenne, qui atteint désormais 455 millions d’habitants. L’Europe des Six comptait 167 millions d’habitants en 1957. Depuis cette date, la population communautaire a donc augmenté de 288 millions, en raison des élargissements successifs (235 millions) et du mouvement naturel et migratoire de la population (53 millions). Au cours des années récentes, la croissance démographique de l’Europe des Quinze a reposé avant tout sur le solde migratoire (environ 1 million de personnes par an), l’accroissement naturel étant de l’ordre de 0,4 million.
Parmi les nouveaux accédants, les huit pays d’Europe centrale se caractérisent par une croissance démographique négative ou au mieux très faible, résultant d’une fécondité inférieure a celle des pays de l’Europe des Quinze et d’une mortalité plus forte. Compte tenu des tendances passées, le vieillissement démographique de ces pays est un peu moins accentué que parmi les Quinze.
L’Union européenne à 25 représente environ 7,5 % de la population mondiale (mais 16 % au-delà de 60 ans) et un peu plus de 60 % de la population du continent européen. Elle accuse un différentiel de croissance démographique important par rapport aux États-Unis (respectivement 3,2 ‰ et 9,1 ‰).