Le couple face au VIH/sida en Afrique sub-saharienne

Information du partenaire, sexualité et procréation

par Annabel Desgrées du Loû  Du même auteur

Résumé

En Afrique sub-saharienne, l’épidémie de VIH/sida est largement répandue et le virus du VIH se transmet essentiellement par voie hétérosexuelle et de la mère à l’enfant au cours de la grossesse, de l’accouchement et de l’allaitement. Le couple est le premier lieu de la transmission sexuelle du VIH, et lorsque la femme est infectée, le risque de transmission verticale du VIH pèse sur les choix de procréation. Cet article décrit, à partir d’une revue des études africaines sur le sujet et des résultats d’un programme de recherche mené à Abidjan de 1997 à 2001, le projet Ditrame, les modifications observées en matière de sexualité et de procréation face à la menace du VIH. Après un panorama des évolutions observées en population générale, l’analyse porte plus précisément sur les femmes ayant appris qu’elles étaient infectées par le VIH au cours d’une grossesse, dans le cadre d’un programme de réduction de la transmission mère-enfant du VIH, et sur leur gestion des risques de transmission sexuelle et verticale du VIH, au sein de leur couple et dans leurs choix de procréation. La difficulté que ces femmes rencontrent à informer leur partenaire de leur infection puis à négocier l’adoption de nouveaux comportements se révèle être un obstacle important. Le succès des programmes de prévention futurs dépendra de leur capacité à prendre en compte la relation homme-femme.