À nos lecteurs

par Michel Bozon  Du même auteur

      Éva Lelièvre  Du même auteur

      Francisco Muñoz-Pérez  Du même auteur

Population a soixante ans, ce qui en fait une des plus anciennes revues de démographie existantes. Pour marquer cet anniversaire, nous reproduisons un article du premier numéro de 1946, accompagné du sommaire et d’un texte de Paul-André Rosental, qui situe le contexte social et historique de la création de la revue. Quand nous considérons ce premier numéro, et le comparons à la première livraison de 2006, nous mesurons bien tout ce qui a changé dans la discipline démographique et dans les préoccupations de la société. Et pourtant, nous ne pouvons nous empêcher de sentir une grande continuité dans l’orientation ouverte qui est celle de la revue : aujourd’hui comme hier, nous nous attachons à une démographie située au cœur des sciences sociales, à une démographie diverse dans ses méthodes et ses terrains, à une démographie intéressée à éclairer les problèmes et les débats de nos sociétés.

Un changement important qu’a connu la revue récemment est le passage à une publication intégrale en français et en anglais : depuis 2002, il existe une édition française (Population-F) et une édition anglaise (Population-E), identiques par leur contenu. L’édition anglaise s’est ainsi substituée à la sélection anglaise de Population (Population- An English Selection) qui avait été mise en place en 1989. Nous confirmons donc notre choix de l’ouverture internationale. Le cercle de nos auteurs et de nos lecteurs ne se limite ni à la France ni à l’Europe.

De nouvelles rubriques sont apparues. Un tour du monde a été entamé avec des synthèses de l’évolution et de la situation démographiques de l’Afrique sub-saharienne (en 2004), du monde arabe et du Moyen-Orient (en 2005). Une troisième synthèse sur l’Amérique latine est prévue en 2006. La rubrique de revue bibliographique s’est étoffée et est devenue thématique. D’autres étapes vont suivre, pour nous permettre d’être encore plus proches de nos lecteurs. Déjà présente sur la base JSTOR, la revue sera d’ici peu largement accessible en ligne, en français comme en anglais.