L’influence des différences de fécondité dans les régions européennes sur la taille idéale de la famille

par Maria Rita Testa  Du même auteur

      Leonardo Grilli  Du même auteur

Résumé

L’idéal de la famille à deux enfants n’est plus universellement répandu en Europe, mais les raisons déterminant la préférence pour un nombre donné d’enfants n’ont pas encore fait l’objet de recherches systématiques. Nous utilisons les données de l’Eurobaromètre portant sur les préférences des personnes âgées de 20 à 39 ans interrogées dans les régions des 15 pays membres de l’Union européenne en 2001 auxquelles nous appliquons des modèles de régression logistique. Nous adoptons une approche multiniveau pour examiner les facteurs aux niveaux individuel et régional qui influencent les préférences en matière de taille de la famille en prenant en compte les similitudes entre les personnes qui partagent le même environnement démographique et socio-économique non observable. Le résultat principal de notre étude est que la fécondité réelle des générations plus âgées influence les préférences des générations plus jeunes : dans les régions où, par le passé, le nombre réel d’enfants par famille a été en moyenne moins élevé, la probabilité de préférer avoir une famille de petite taille est plus élevée chez les personnes en âge de procréer.