Editorial

Débat sur l’avenir de la discipline

par Michel Bozon  Du même auteur

      Éva Lelièvre  Du même auteur

      Francisco Muñoz-Pérez  Du même auteur

Comment envisager l’avenir de la démographie ? Cette question est plus légitime que jamais au moment où la demande publique se renouvelle sur les questions de population, sous l’effet des inquiétudes environnementales, du vieillissement des populations du Nord et de la puissance émergente des pays du Sud. L’interrogation devient plus présente encore en raison des risques qui pèsent sur l’enseignement de la discipline, dans un contexte marqué par l’harmonisation des diplômes et le regroupement autour des disciplines établies (économie, sociologie, géographie, biologie).

À la suite d’une communication présentée par Dominique Tabutin(Université catholique de Louvain) au XXVe Congrès international de la population qui s’est tenu à Tours, nous avons recueilli les contributions d’un panel de collègues. Quatre points de vue émanant de six collègues complètent l’article de Dominique Tabutin et présentent des visions, des attentes et des priorités variées. Il s’agit des propositions de Graziella Caselliet Viviana Egidi, de Daniel Courgeauet Robert Franck, de Jan Hoemet de John Hobcraft.

Ces contributions ne font pas le tour de la question, et ne prétendent nullement à la représentativité. Il nous a semblé néanmoins que le moment était opportun pour lancer la réflexion sur une discipline fondée autant sur la spécificité des questions de population que sur l’ouverture interdisciplinaire.