Notes de recherche - Tendances démographiques récentes en Italie

La chute de la fécondité touche-t-elle à sa fin dans les régions italiennes ?

Les enseignements d'une approche longitudinale

par Marcantonio Caltabiano  Du même auteur

Résumé

Tout au long du XXe siècle, l’Italie a été marquée par de grandes différences régionales de fécondité. Adoptant une approche longitudinale pour approfondir l’analyse de ces variations, l’auteur a calculé, dans chaque région, la descendance finale des générations nées entre 1935 et 1968. Les données récemment publiées par l’Institut national italien de statistique (Istat), qui portent sur les années 1999-2005, permettent d’étendre l’analyse à la première partie de la vie féconde des générations nées dans les années 1970 et au début des années 1980. Les résultats montrent que : (1) pour les générations antérieures à 1970, la chute de la fécondité et les disparités régionales sont bien confirmées ; (2) pour les générations plus récentes, le rythme de la baisse de la fécondité se maintient en Italie du Sud, tandis qu’il ralentit en Italie du Nord, allant même jusqu’à la stagnation dans certaines régions. Si cette tendance perdure, les descendances finales des générations de toutes les régions italiennes pourraient, à terme, converger vers un même niveau.

Autres articles du dossier Notes de recherche – Tendances démographiques récentes en Italie