Articles

Natalisme et hygiénisme en France de 1900 à 1940

L'exemple de la lutte antivénérienne

par Virginie De Luca  Du même auteur

Résumé

Quelle est la nature des liens entre les critères de quantité et de qualité des politiques de population ? La lutte contre « les fléaux sociaux » en France entre 1900 et 1940 constitue un cas particulièrement intéressant qui met à jour la complexité des argumentaires mobilisés dans les politiques démographiques. Parmi ces fléaux, la lutte antivénérienne constitue un cas paroxystique lié aux représentations des maladies sexuellement transmissibles. Honteuses donc tues, elles souffrent d’un manque de visibilité sur la scène publique, alors que la dépopulation menace. Les questions de qualité et de quantité de population se cristallisent alors autour de la productivité du mariage. Un réseau de médecins entreprend d’éduquer la population sur les risques vénériens et leurs enjeux démographiques et familiaux. Le contenu de la propagande, notamment les films antivénériens, ne laisse aucun doute sur la place du natalisme dans l’éducation sanitaire.

Autres articles du dossier Articles