La conjoncture démographique en France

L’évolution démographique récente en France. Quelques différences entre les départements d’outre-mer et la France métropolitaine

par Magali Mazuy  Du même auteur

      France Prioux  Du même auteur

      Magali Barbieri  Du même auteur

Résumé

Au 1er janvier 2011, la population de la France est estimée à 65 millions d’habitants, dont 1,9 million résident dans les départements d’outre-mer (DOM). L’accroissement de la population de ces départements est deux fois plus rapide (+ 11,2 ‰ en 2010) que celui de la métropole (+5,4 ‰), et la structure par âge de leur population est plus jeune. La fécondité y est un peu plus élevée (2,4 enfants par femme en 2010 contre 2,0) et l’âge moyen à la maternité plus jeune (respectivement 28,5 ans et 30 ans). La fréquence des avortements y est nettement plus forte, ainsi que celle des avortements répétés. Le nombre de mariages est resté stable en 2010, et l’augmentation des pacs s’est poursuivie, mais à un rythme ralenti. On se pacse et on se marie presque au même âge, toutefois l’écart d’âge entre les conjoints pacsés est légèrement plus réduit que pour les mariés. La fréquence des divorces aux durées de mariage élevées a beaucoup augmenté depuis 30 ans. L’espérance de vie à la naissance en 2010 est estimée à 78,0 ans pour les hommes et 84,7 ans pour les femmes. Les progrès depuis 20 ans sont plus importants pour les hommes que pour les femmes, et concernent de plus en plus la mortalité après 65 ans. L’espérance de vie à la naissance est presque aussi élevée dans les DOM qu’en métropole, mais la mortalité infantile y est au moins deux fois plus forte.

Autres articles du dossier La conjoncture démographique en France