Qualité de vie des hommes et des femmes après 60 ans en Europe

Vivre seul ou en couple : quelle influence sur la satisfaction de la vie des hommes et des femmes âgés en Europe ?

par Joëlle Gaymu  Du même auteur

      Sabine Springer  Du même auteur

Résumé

Cet article étudie l’influence des conditions de vie sur la satisfaction de la vie des hommes et des femmes de plus de 60 ans dans une dizaine de pays européens à partir des données de l’enquête européenne SHARE 2004 (vague 1). Qu’elles vivent seules ou en couple, les femmes se déclarent un peu moins souvent satisfaites de la vie que les hommes. Des analyses multivariées montrent que, selon la situation résidentielle, les différences ne sont pas de même nature. Toutes choses égales par ailleurs, les femmes en couple continuent à être moins souvent satisfaites de la vie que les hommes, mais les facteurs déterminants de leur bien-être sont proches. En cas d’isolement résidentiel, le constat est inverse : le sexe n’a plus d’incidence sur le degré de satisfaction de la vie mais il influence ses déterminants ; le fait d’être propriétaire et, dans une moindre mesure, le niveau de revenu et la qualité de l’environnement, jouent sur le bien-être subjectif des femmes, l’existence d’un enfant sur celui des hommes. La satisfaction de la vie des femmes âgées est plus fortement modelée par le contexte socioculturel que celle des hommes. Celles qui vivent seules ont des sources de bien-être différentes selon qu’elles habitent au Nord ou au Sud de l’Europe. Les contrastes apparaissent, pour l’essentiel, dans l’articulation entre rôles familiaux et situation économique.