Articles

L’entourage familial pendant l’enfance et l’adolescence, entre faits et perceptions

Une analyse rétrospective des parcours de vie des Franciliens des générations 1930-1950

par Valérie Golaz  Du même auteur

      Éva Lelièvre  Du même auteur

Résumé

L’enquête Biographies et entourage, réalisée en 2000-2001 auprès de Franciliens nés entre 1930 et 1950, permet de reconstituer la composition de l’entourage des personnes au cours de leur vie. Elle a également recueilli une évaluation subjective des différentes parties des trajectoires individuelles. Dans cet article, nous analysons comment ces données subjectives reconstruites a posteriori et les situations factuelles qui caractérisent les périodes de l’enfance et de l’adolescence des enquêtés se conjuguent et se complètent. Les périodes caractérisées par la taille et la composition de l’entourage familial sont étudiées à l’aide d’approches complémentaires, de l’analyse textuelle jusqu’aux analyses inférentielles (régressions logistiques et multiniveau). Les résultats détaillent la façon dont l’entourage familial marque l’appréciation subjective que formulent les personnes. De l’analyse textuelle il ressort que l’entourage intervient largement dans la qualification des périodes de l’enfance et de l’adolescence. Même si d’autres facteurs interviennent, les périodes d’isolement relatif font l’objet d’une perception plus négative que les autres. Malgré des différences genrées qui voient le jour à l’adolescence, l’entourage a une influence significative sur l’ambiance de la période pour les garçons comme pour les filles, qui transparaît particulièrement à travers la présence ou l’absence des parents ou de figures parentales.

Plan de l’article
  • Conclusion