Notes de recherche

La diffusion de la cigarette en Allemagne de l’Est et de l’Ouest : une perspective générationnelle

par Christina Westphal  Du même auteur

      Gabriele Doblhammer  Du même auteur

Résumé

Fumer est l’un des principaux facteurs de risque pour la santé de la population et la mortalité prématurée. En Allemagne, l’évolution de la consommation de cigarette montre qu’elle s’est propagée selon les principes de la théorie de la diffusion. Cette note de recherche présente des données empiriques sur la propension à commencer à fumer (individus « ayant déjà fumé ») et à cesser de fumer (« anciens fumeurs ») en mettant l’accent sur le rôle du niveau d’études et les différences entre l’Allemagne de l’Est et de l’Ouest. L’histoire du comportement tabagique est présentée dans une perspective générationnelle. L’analyse repose sur les données de quatre vagues (1995, 1999, 2003 et 2005) du microrecensement allemand (Mikrozensus), qui comprennent des informations sur les habitudes tabagiques actuelles et passées des personnes enquêtées appartenant à des générations nées jusqu’en 1970. L’étude porte sur les proportions de personnes ayant déjà fumé et d’anciens fumeurs par groupe d’âges, selon leur niveau d’études, pour les hommes et les femmes d’Allemagne de l’Est et de l’Ouest, avec des modèles d’interaction permettant de comprendre si ces différences sont significatives. Ces résultats confirment les hypothèses de la théorie de la diffusion en Allemagne : les hommes précèdent les femmes dans le processus de diffusion, et les habitudes tabagiques diffèrent selon le niveau d’études. Concernant les femmes, on constate des différences d’évolution de la consommation entre l’Est et l’Ouest de l’Allemagne.

Plan de l’article
  • Les phases de diffusion des comportements tabagiques en Allemagne