Article

Les théories migratoires contemporaines au prisme des textes fondateurs

par Victor Piché  Du même auteur

Résumé

L’objectif de cet article est de rendre compte de l’évolution des théories migratoires contemporaines à partir de 20 textes fondateurs et regroupés pour la première fois dans un manuel (Piché V., 2013, Les théories de la migration, Ined). Ils sont à l’origine d’avancées significatives dans l’explication des migrations, leurs causes et leurs effets. On voit ainsi se développer des théories qui, privilégiant d’abord des approches micro-individuelles centrées sur l’analyse coût-bénéfice, vont peu à peu intégrer les facteurs macro-structurels. L’analyse des réseaux migratoires occupe une place centrale aussi bien dans les cadres explicatifs que dans les travaux à propos des effets de la migration sur le développement économique. L’approche en termes de rapports de genre dans les décisions migratoires complète cette analyse. Le cadre analytique proposé ici présente la migration comme un phénomène multifactoriel et multidimensionnel, qui intègre trois dimensions principales : l’origine et la destination ; les niveaux d’analyse micro, méso, macro et global ; les aspects économiques, sociaux et politiques. Plutôt que de s’opposer, chaque approche apporte un éclairage spécifique et toute explication des phénomènes migratoires doit en tenir compte, ainsi que l’élaboration et l’évaluation des politiques migratoires.

Plan de l’article
  • Les approches micro-individuelles
  • Les approches macro-structurelles
  • L’approche par le genre
  • Les réseaux migratoires
  • Les effets économiques de l’immigration : approche macro-structurelle dans les pays développés
  • Migration et développement : le cas des pays en développement
  • Les effets microéconomiques de l’immigration
  • Les effets politiques : le cas des migrations de refuge
  • Les effets sociaux de la migration : minorités versus majorités
  • Conclusion