Évaluer la situation budgétaire de son ménage, en tête-à-tête avec l’enquêteur ou en présence du partenaire

par Patrick Festy  Du même auteur

      Joëlle Gaymu  Du même auteur

      Marc Thévenin  Du même auteur

Résumé

Bien que l’instruction soit généralement donnée aux enquêteurs de passer le questionnaire en tête-à-tête avec l’enquêté(e), une part importante des entretiens sont réalisés en présence du partenaire, en particulier aux âges avancés – environ 40 % dans l’enquête Études des relations familiales et intergénérationnelles (Erfi, 2005) quand l’enquêté(e) a 50 ans ou plus. Les couples dont le conjoint assiste à l’entretien n’ont pas les mêmes caractéristiques que ceux qui répondent en tête-à-tête à l’enquêteur, les différences entre les deux groupes étant plus marquées lorsque le répondant est une femme. À la question sur la situation financière du ménage, rien ne différencie les réponses masculines et féminines, pour l’ensemble de l’échantillon, mais les hommes déclarent plus souvent avoir des difficultés à joindre les deux bouts que les femmes lorsque l’entretien se déroule en tête-à-tête, et c’est l’inverse en présence de leur conjoint : ils mentionnent alors plus d’aisance financière que les femmes. Les facteurs associés aux difficultés budgétaires sont toutefois identiques pour les hommes et les femmes, selon qu’ils sont interrogés en tête-à-tête ou en présence de leur conjoint. Il est difficile de dire si, en règle générale, la présence du conjoint améliore ou détériore la qualité des réponses des enquêtés, mais l’interprétation qu’on peut donner de celles-ci dépend pour partie des conditions de passation des questionnaires.

Plan de l’article
  • Échantillon
  • Mesure des difficultés budgétaires ou de l’aisance financière
  • Méthode utilisée
  • Les conditions de passation et les autres variables explicatives
  • Des conditions de passation différentes pour les hommes et les femmes
  • Conditions de passation et déclarations de l’aisance budgétaire : un fort effet de genre
  • Conditions de passation et déterminants de l’aisance financière : peu de différences entre hommes et femmes
  • Conclusion