L’enquête TRA, une matrice d’histoire

par Jérôme Bourdieu  Du même auteur

      Lionel Kesztenbaum  Du même auteur

      Gilles Postel-Vinay  Du même auteur

Résumé

L’enquête TRA constitue un dispositif de recherche unique fondé sur la collecte nominative à l’échelle nationale de données historiques décrivant la situation personnelle, professionnelle et économique d’individus mariés ou décédés entre le début du xixe siècle et le milieu du xxe siècle. À l’occasion de la mise à disposition de la première partie des données produites par l’enquête, cet article présente les principes et les sources à partir desquelles elle a été construite, puis l’évaluation de sa représentativité dans l’espace et au cours du temps. En prenant pour exemple l’évolution de la part des individus qui décèdent sans aucune richesse telle qu’elle peut être construite grâce à cette base, il est intéressant de disposer d’un tel outil pour écrire une histoire économique qui soit de manière indissociable micro et macrosociale. Enfin, l’analyse montre comment le dispositif proposé par l’enquête TRA peut être étendu à toute nouvelle source nominative. C’est le principe et la vocation de cette enquête qui, loin d’être close, est une matrice pour étudier les transformations qui affectent pendant deux siècles la société française et, plus largement, bien d’autres sociétés.

Plan de l’article
  • Les premières étapes du projet TRA
  • Les grandes enquêtes historiques individuelles
  • Principes et fonctionnement de l’enquête
  • Représentativité de l’échantillon TRA dans l’espace et le temps
  • Reconstituer la richesse de la population française
  • La détention de richesse au cours du temps
  • Ceux qui ont et ceux qui n’ont pas de richesse
  • Les personnes âgées
  • Conclusion : une matrice pour la recherche historique