La conjoncture démographique en France

L’évolution démographique récente en France : la diminution du nombre de mariages se poursuit

par Magali Mazuy  Du même auteur

      Magali Barbieri  Du même auteur

      Hippolyte d’Albis  Du même auteur

Résumé

Au premier janvier 2014, la France comptait 66 millions d’habitants (dont 63,9 millions en France métro politaine), soit un accroissement annuel de 4,2 ‰. En 2012, 180 000 titres de séjour ont été délivrés à des personnes immigrantes venant de pays tiers. Une majorité de titres concernaient des femmes. Les motifs des titres délivrés relèvent pour moitié de raisons familiales et pour un quart des études. La fécondité diminue légèrement, passant à 1,99 enfant par femme. Cette baisse, conjuguée à la diminution de la part des femmes en âge de procréer au sein de la population et à l’augmentation de la population totale, implique que le taux de natalité est également en baisse en 2013. Après une légère remontée en 2012, le nombre de mariages diminue à nouveau : d’après les données provisoires, on a enregistré 231 000 mariages en 2013. Le mariage a été ouvert aux couples de même sexe le 17 mai 2013 et 7 000 mariages ont été enregistrés entre mai et décembre 2013. Le nombre de pacs enregistrés en 2013 est de 168 000. Le nombre de décès en 2013 est provisoirement estimé à 572 000, et en France métropolitaine, il dépasse le seuil de 560 000. L’espérance de vie des femmes est de 85 ans et celle des hommes de 78,7 ans, soit un écart de 6,3 ans en légère diminution par rapport à l’année 2012.

Plan de l’article
  • L’écart entre les taux de mortalité et de natalité se resserre
  • Le taux d’accroissement naturel reste l’un des plus élevés de l’Union européenne
  • Le vieillissement de la population française va s’accélérer
  • Un tiers des titres sont des visas de long séjour valant titre de séjour (VLS-TS)
  • Une majorité d’adultes de moins de 35 ans et de femmes
  • La moitié des titres sont délivrés pour motif familial, un quart pour les études
  • Une tendance à la baisse depuis 2010
  • Le retard du calendrier de fécondité se poursuit modérément
  • Un niveau de fécondité toujours soutenu
  • Un recours stable et concentré entre 20 et 24 ans
  • Moins de femmes ont recours à l’IVG, mais ce recours est plus souvent répété
  • Reprise de la baisse tendancielle des mariages
  • La primo-nuptialité poursuit sa baisse
  • 7 000 mariages de couples de même sexe célébrés en 2013
  • 168 000 pacs enregistrés en 2013 dont 13 % par les notaires
  • Divorces et ruptures de pacs
  • L’espérance de vie reprend sa progression
  • L’espérance de vie progresse grâce à la baisse de la mortalité après 60 ans
  • Le recul massif des maladies cardio-vasculaires chez les femmes
  • Mortalité infantile : la part croissante des maladies du premier âge
  • Mortalité à 15-24 ans : la prédominance des morts violentes
  • Mortalité à 25-44 ans : des évolutions contrastées entre les sexes
  • Mortalité à 45-64 ans : une forte prédominance des cancers
  • Mortalité à 65-79 ans : une forte baisse due au recul des maladies cardio-vasculaires
  • Mortalité à 80 ans et plus : les maladies cardio-vasculaires dominent
  • L’espérance de vie en bonne santé
  • Vue d’ensemble
  • Autres articles du dossier La conjoncture démographique en France