Intention et réalisation de migration de retour au Sénégal et en République démocratique du Congo

par Marie-Laurence Flahaux  Du même auteur

Résumé

À partir des données biographiques du projet MAFE collectées à la fois auprès de migrants pendant leur séjour en Europe et de migrants de retour dans leur pays d’origine, cet article analyse, d’une part, l’intention initiale de retour des Sénégalais et des Congolais qui ont migré en Europe et, d’autre part, la réalisation de cette intention. Les résultats révèlent qu’au moment de leur arrivée, les individus envisagent de retourner dans leur pays d’origine avec l’objectif d’acquérir des ressources qu’ils pourront valoriser dans leur pays après leur retour. Cependant, si la situation dans le pays d’origine se dégrade fortement, comme c’est le cas en République démocratique du Congo à partir des années 1990, les migrants préfèrent s’établir définitivement en Europe. En outre, plus il est difficile de migrer en Europe et moins les migrants ont l’intention de rentrer. Enfin, la détérioration du contexte politique et économique dans les pays d’origine et les politiques migratoires restrictives des pays d’accueil découragent le retour de migrants qui avaient l’intention de rentrer dans leur pays d’origine au moment de leur arrivée en Europe.

Plan de l’article
  • Conclusion