Quels sont les facteurs de migration multiple en Europe ? Les migrations sénégalaises entre la France, l’Italie et l’Espagne

par Sorana Toma  Du même auteur

      Eleonora Castagnone  Du même auteur

      Camille Richou  Du même auteur

Résumé

La migration multiple – le fait de quitter le pays de destination afin de se rendre dans un pays tiers – est un phénomène sous-étudié. Elle remet en question l’idée selon laquelle la migration est un événement unique aboutissant à une installation permanente dans le pays de destination. En s’appuyant sur une étude récente effectuée sur plusieurs sites de la migration entre le Sénégal d’une part et la France, l’Italie et l’Espagne d’autre part, cet article examine les facteurs de remigration à l’intérieur de l’Europe. La nature biographique des données permet d’adopter une perspective fondée sur les parcours de vie et d’analyser, dans le cadre d’un modèle biographique en temps discret, la manière dont les processus d’intégration économiques, juridiques et sociaux du pays de destination façonnent les trajectoires de mobilité. Les résultats montrent que les travailleurs peu qualifiés, indépendants ou sans emploi, ainsi que ceux qui ne disposent pas de permis de séjour de longue durée sont les plus susceptibles de migrer à nouveau. En outre, le fait d’avoir des proches ou des amis dans le pays d’accueil décourage une nouvelle migration, tandis que la présence de liens sociaux dans d’autres pays européens constitue l’un des moteurs de la poursuite de la mobilité en Europe.

Plan de l’article
  • La migration comme processus continu et séquentiel
  • La migration intra-européenne, un phénomène négligé
  • Les facteurs de migration intra-européenne : le rôle du capital humain et de l’intégration socioéconomique
  • Les réseaux de migrants, un facteur déterminant de la nouvelle migration
  • Données
  • Méthodes
  • Les variables indépendantes
  • Les facteurs de la poursuite de la migration intra-européenne
  • La remigration comme mode d’ascension sociale ’
  • Les réseaux européens fortement déterminants dans la mobilité secondaire
  • Conclusion