Articles

La mise à disposition des enquêtes quantitatives en sciences sociales : l’exemple de l’Ined

par Arianna Caporali  Du même auteur

      Amandine Morisset  Du même auteur

      Stéphane Legleye  Du même auteur

      Camille Richou  Du même auteur

Résumé

L’accès aux enquêtes et le partage de données sont fondamentaux pour la recherche en sciences sociales. Pourtant, les activités d’archivage qui permettent un accès aux enquêtes mises à disposition sont peu connues. Cet article se concentre sur les données des enquêtes quantitatives. Il passe en revue le développement des archives de données d’enquêtes en sciences sociales depuis leur création dans les années 1950, ainsi que l’émergence de normes internationales. En France, les archives de données d’enquêtes ont été établies relativement tard. L’article montre ensuite l’importance des archives pour l’accès aux enquêtes en s’appuyant sur l’exemple du service des enquêtes et des sondages de l’Institut national d’études démographiques (Ined), cofondateur du Réseau Quetelet, qui centralise aujourd’hui l’accès à la plupart des enquêtes quantitatives en sciences sociales en France. Les activités d’archivage et de mise à disposition des données et métadonnées d’enquêtes à des fins de recherche sont ensuite discutées, en montrant l’importance de la collaboration avec les producteurs de données dans un contexte d’ouverture croissante des données (open data).

Plan de l’article
  • L’importance du partage de données
  • Archives de données d’enquêtes et réglementation de l’accès aux données jusqu’au xxe siècle
  • Le Réseau Quetelet : création, objectifs et accès aux données
  • De l’archivage à la mise à disposition des enquêtes
  • Adoption de la norme DDI et du logiciel Nesstar
  • Enquêtes mises à disposition et procédures d’accès aux données
  • Le travail de préparation et de documentation des données
  • Conclusion
  • Annexe 1. Index des acronymes
  • Annexe 2. Index des sites web en novembre 2015