Articles

Quand les filles donnent le ton. Migrations adolescentes au Mali

par Marie Lesclingand  Du même auteur

      Véronique Hertrich  Du même auteur

Résumé

Les migrations de travail se sont imposées comme des composantes de la vie adolescente dans de nombreuses sociétés ouest-africaines. Ancien pour les hommes, le phénomène s’est étendu plus récemment aux jeunes femmes, au point d’apparaître comme un élément moteur des changements sociodémographiques du milieu rural. Cet article analyse l’articulation entre les migrations de travail des jeunes femmes et des jeunes hommes dans une population rurale du Mali. Il s’appuie sur des données biographiques longitudinales pour retracer l’histoire des migrations sur une période de 50 ans (1960-2009) et en étudier les déterminants en fonction du contexte socioéconomique et des rationalités familiales. Trois principales périodes sont distinguées, en termes de temporalités, d’enjeux familiaux et de rapports de genre : la première (1960-1979) marquée par l’essor des migrations masculines en étroite articulation avec l’économie familiale, la deuxième (1980-1989), avec une généralisation rapide de la mobilité féminine, et enfin la période récente (1990-2009) où la convergence entre les sexes recule. Les analyses mettent en évidence la dynamique du phénomène et l’influence des migrations féminines sur les pratiques migratoires masculines contemporaines dans un contexte où la famille ne privilégie plus forcément la mobilité des hommes.

Plan de l’article
  • Conclusion