La conjoncture démographique de la France

Emploi et deuxième naissance en Europe

par Angela Greulich  Du même auteur

      Mathilde Guergoat-Larivière  Du même auteur

      Olivier Thévenon  Du même auteur

      Karine Guerrouche  Du même auteur

Résumé

Cet article étudie les effets de l’emploi des femmes sur les deuxièmes naissances dans l’Europe contemporaine. En utilisant des données longitudinales issues des Statistiques communautaires sur le revenu et les conditions de vie (EU-SILC) de 2003 à 2011, et des données agrégées provenant de la base de données de l’OCDE sur la famille, nous identifions des éléments démontrant que l’exercice d’un emploi augmente significativement la probabilité d’une deuxième naissance chez les femmes. L’ampleur de l’effet diffère toutefois selon les individus. L’effet positif est plus marqué chez les femmes les plus instruites et celles dont le conjoint occupe lui-même un emploi. Le fait que les deux conjoints travaillent favorise donc davantage l’agrandissement de la famille d’un à deux enfants que d’autres configurations. Les modèles multiniveaux révèlent en outre que l’effet positif de l’emploi sur la transition vers une deuxième naissance est plus net dans les pays où l’offre de services de garde d’enfants est importante. L’essor de ces services à l’échelle d’un pays, qui constitue la mesure de politique familiale la plus efficace pour garantir la participation des femmes à la vie active, augmente la probabilité individuelle qu’une femme ait un deuxième enfant, ce qui est moins vrai pour d’autres types d’aides institutionnelles (systèmes de congés parentaux, allocations forfaitaires, etc.).

Plan de l’article
  • Conclusion