Note de recherche

L’acceptabilité de la déclaration d’informations identifiantes dans une enquête transversale en population générale

par Stéphane Legleye  Du même auteur

      Jean-Baptiste Richard  Du même auteur

      Grégoire Rey  Du même auteur

      François Beck  Du même auteur

Résumé

Les enquêtes téléphoniques en population générale sont indispensables à la description des comportements de santé de la population. Nous avons testé la faisabilité de la demande de deux types de données identifiantes permettant des appariements à des données administratives et médico-administratives dans le Baromètre santé 2014 de Santé publique France : le NIR, numéro d’inscription au répertoire (dit de Sécurité sociale), et les coordonnées de naissance (CDN) comme les nom, prénom, date et lieu de naissance. Chacune était adressée à un sous-échantillon aléatoire de plus de 3000 répondants. L’étude ne portait pas sur la fourniture réelle de ces identifiants mais sur l’intention de le faire. Davantage de personnes accepteraient de communiquer leurs CDN plutôt que leur NIR (51,9 % vs 34,9 %). Les hommes accepteraient plus fréquemment ces propositions et il existe un gradient social au profit des plus diplômés et des cadres (NIR) ou des revenus élevés (NIR et CDN). Les personnes interrogées via un téléphone mobile acceptent moins souvent ces propositions, alors que c’est l’inverse pour celles déclarant des maladies chroniques ou des limitations fonctionnelles, sédentaires, buvant quotidiennement de l’alcool ou s’estimant en mauvaise santé. Les modalités pratiques restent à tester lors d’une prochaine enquête.

Plan de l’article