Articles

Religion et sexualité en France des années 1970 aux années 2000. Évolution des pratiques et attachement à la famille hétérosexuelle

par Marion Maudet  Du même auteur

Résumé

La diversification des trajectoires affectives et sexuelles, la perte d’influence des institutions à grands principes, ainsi que l’individualisation des pratiques sexuelles et religieuses, soulèvent la question de l’influence de la religion sur la sexualité contemporaine en France aujourd’hui. S’appuyant sur les trois enquêtes françaises sur la sexualité (1970, 1992 et 2006), cet article étudie la spécificité des pratiques sexuelles et des représentations de la sexualité des personnes catholiques et musulmanes en France. Le questionnement porte particulièrement sur l’intersection des rapports de genre et de religion. On montre qu’au cours de la période, les femmes et les hommes catholiques se rapprochent des personnes sans religion sur une série de pratiques relatives à la sexualité (contraception, masturbation, pornographie). En revanche, l’âge au premier rapport sexuel reste plus tardif pour les femmes catholiques et musulmanes que pour celles ne déclarant pas de religion en 2006. Cette imbrication entre genre et religion à l’égard de certaines pratiques sexuelles s’observe aussi à propos des représentations de la sexualité, notamment à l’égard de l’homosexualité et l’homoparentalité. Comparativement aux personnes sans religion, les catholiques et musulman·e·s, plus particulièrement les hommes, sont très attachés à la famille hétérosexuelle.

Plan de l’article
  • Conclusion
  • Document A.1. Détail des questions et réponses proposées dans l’enquête Contexte de la sexualité en France (2006). Résultats dans le tableau 6
    • Groupe 1 : Égalité formelle
    • Groupe 2 : Rapports à la sexualité
    • Groupe 3 : Hétéronormativité conjugale