Articles

Recours au congé parental chez les immigrés pères d’un premier enfant en Suède : la durée passée dans le pays compte-t-elle ?

par Eleonora Mussino  Du même auteur

      Ann-Zofie Duvander  Du même auteur

      Li Ma  Du même auteur

      Leslie Talaga  Du même auteur

Résumé

L’objectif de cet article est d’examiner entre 1995 et 2010 le recours au congé parental chez les immigrés pères d’un premier enfant en Suède. Cela permet notamment d’évaluer dans quelle mesure les politiques familiales permettent de favoriser l’intégration, car cela reflète la participation au marché du travail et l’acceptation des normes d’égalité en termes de parentalité. À partir des données des registres suédois, cette étude montre que les pères immigrés utilisent le congé parental, mais moins que les pères natifs de Suède, et répondent de façon inégale aux changements de politiques familiales. Cependant, la longueur du congé utilisé par les pères immigrés augmente en fonction de la durée de leur séjour en Suède, ce qui révèle une adaptation aux comportements des pères natifs. Par ailleurs, les revenus ainsi que les caractéristiques de la mère sont des facteurs déterminants du recours au congé parental des pères immigrés.

Plan de l’article
  • I. Le recours au congé parental chez les pères
  • II. Données et méthode
  • III. Le recours des pères immigrés au congé parental
    • 1. Jusqu’à quel degré les pères originaires de différents pays étrangers utilisent-ils le congé parental, par comparaison aux pères natifs ’
    • 2. Le recours au congé parental augmente-t-il avec le temps passé en Suède ’
    • 3. Évolution du recours au congé parental entre 1995 et 2010
    • 4. Les déterminants du recours au congé parental
  • Conclusion