Étudier les parcours individuels et conjugaux en France. Enjeux scientifiques et choix méthodologiques de l’enquête Épic

par Wilfried Rault  Du même auteur

      Arnaud Régnier-Loilier  Du même auteur

Résumé

Pourquoi et comment réaliser une nouvelle enquête sur la formation des couples en France au début du XXIe siècle ’ Cet article présente les principaux fondements de l’Étude des parcours individuels et conjugaux (Épic, Ined-Insee, 2013-2014), troisième enquête française sur la formation des couples après Le choix du conjoint (1959) et La formation des couples (1983-1984). Plusieurs objectifs ont guidé sa réalisation : saisir la diversité des formes de la conjugalité à partir d’une définition renouvelée du couple, rendre compte des trajectoires individuelles et conjugales grâce à un questionnement rétrospectif, étudier le fait de ne pas être en couple ou encore mettre au jour le caractère processuel de la séparation. Cette enquête aborde également des phénomènes intervenus depuis trois décennies : la création du pacs, la reconnaissance des unions de même sexe, l’essor des rencontres en ligne, etc. L’article revient ensuite sur la « fabrique » de l’enquête, des choix méthodologiques (champ, dimensionnement de l’échantillon, mode de passation) à la mise en œuvre pratique de la collecte sur le terrain (nombre d’enquêteurs, taux de participation, représentativité).

Plan de l’article
  • Document A.1. Jusqu’où peut-on remonter dans le passé avec les données rétrospectives d’Épic ’
  • Document A.2. Comment dénombrer les couples ’