Homosexualité, bisexualité : les apports de l’enquête Étude des parcours individuels et conjugaux

par Wilfried Rault  Du même auteur

      Camille Lambert  Du même auteur

Résumé

Cet article examine dans quelle mesure déclarer vivre en couple de même sexe et avoir des partenaires sexuels du même sexe que soi a évolué entre 2005, date de la dernière enquête sur les comportements sexuels en France, et 2014. L’exploitation de l’enquête Étude des parcours individuels et conjugaux (Épic, Ined-Insee, 2013-2014) confirme l’augmentation de ces déclarations, également observée dans d’autres pays. Les hommes sont relativement plus nombreux à déclarer être en couple de même sexe que les femmes. Ces dernières, en revanche, déclarent désormais plus souvent que les hommes avoir déjà eu un rapport homosexuel. En dépit d’un contexte a priori moins hostile à l’homosexualité, du fait notamment de sa reconnaissance officielle via l’accès des couples de même sexe au mariage, la déclaration de l’homo-bisexualité demeure liée à un certain niveau de ressources sociales. Les trajectoires des personnes homo-bisexuelles sont hétérogènes et présentent, en moyenne, des caractéristiques distinctes de celles des personnes hétérosexuelles, témoignant d’un rapport à la sexualité et à la conjugalité différent.

Plan de l’article