La conjoncture démographique de la France

La séparation chez les couples corésidents de même sexe et de sexe différent

par Benjamin Marteau  Du même auteur

Résumé

Les couples de même sexe s’inscrivent dans un schéma de diversification des situations conjugales et familiales en Europe. L’enquête Générations et genre (Generations and Gender Survey), utilisée ici pour six pays européens (Allemagne, Belgique, France, Norvège, Pays-Bas, Suède), permet d’analyser l’histoire conjugale des individus et le sexe des partenaires avec qui ils ont cohabité au cours de leur vie. Après avoir tenu compte des erreurs d’encodage du sexe inhérentes à ce type d’enquêtes, nous comparons les risques de rupture des couples formés d’un homme et d’une femme aux couples de personnes de même sexe, avec un modèle de Cox. Ces résultats montrent que les couples de même sexe présentent un risque brut plus élevé de connaître une séparation (2,4 ois) que les couples de sexe différent, mais qui se réduit lorsque les variables explicatives et de contrôle sont introduites dans les modèles. Le mariage et la présence d’enfants constituent deux éléments majeurs augmentant la longévité des couples de sexe différent, situations que les couples de même sexe connaissent moins fréquemment.

Plan de l’article