Le jury international et la lauréate

La lauréate du Prix jeune auteur·e 2018 est Marine Haddad doctorante en sociologie à l’Observatoire sociologique du changement (Sciences Po, Paris) et au Laboratoire de sociologie quantitative (Crest) pour son article :

« L’effet d’une politique publique sur la migration des départements d’outre-mer vers la métropole française »

Cet article propose de nouvelles perspectives d’analyse de la démographie de quatre départements français d’outre-mer (DOM : Guadeloupe, Guyane, Martinique et Réunion). Quels sont les effets des politiques publiques de population, portées notamment par le Bureau pour la migration des DOM (Bumidom, 1963-1981) et ses successeurs, sur les migrations vers la métropole ? Les recensements de 1968 à 1999 permettent de mesurer l’ampleur et la structure de ces flux migratoires au cours du temps, ainsi que leur poids dans la population des natifs des DOM. S’appuyant sur des régressions en différences de différences, cette analyse permet de mesurer l’effet des politiques menées par le Bumidom. Elle montre que cet organisme a favorisé la croissance des migrations, également alimentées par les inégalités socioéconomiques, entre les DOM et la métropole. Alors que l’offre d’enseignement supérieur dans les DOM et la part de bacheliers ne progressent pas au même rythme, les aspirations scolaires peuvent également être motrices des migrations. La comparaison des ultramarins restés dans les DOM avec ceux partis en métropole révèle que, depuis 1968, ces derniers sont caractérisés par un niveau d’études plus élevé.

Jury international

Président du jury : Manuel Ordorica Mellado (El Colegio de México, Mexique)

Membres du jury :
Carlo-Giovani Camarda (Ined, France)
Christophe Guilmoto (Ceped/IRD, France)
Karel Neels (Université d’Anvers, Belgique)
Aline Désesquelles (Ined, France, rédactrice en chef de Population)

Le déroulement du concours 2018

Pour cette troisième édition du prix jeune auteur·e de la revue Population, les auteur·e·s étaient invité·e·s à soumettre un article au plus tard le 15 novembre 2017. Pour candidater, les auteur·e·s devaient être en master, en thèse ou avoir soutenu leur thèse depuis moins de 7 ans. Les articles pouvaient être rédigés en nom propre ou avec des co-auteurs (eux-mêmes également « jeunes » chercheurs). Le jury a reçu 17 propositions d’article.
Une première sélection, tenant compte de la valeur et de la pertinence éditoriales de l’ensemble des articles soumis ainsi que de leur solidité scientifique, a conduit le jury à retenir 6 articles. Ces articles ont été évalués anonymement par deux lecteurs extérieurs au jury et un membre du jury. Lors de la réunion du jury, le 5 février 2018, chaque article et ses rapports ont été présentés par un membre du jury*. Les débats ont porté sur la qualité scientifique et la rigueur méthodologique des articles, ainsi que sur l’originalité du sujet et des résultats. À l’issue de ces échanges, le jury a délibéré et voté pour élire le lauréat.

Les autres candidats dont l’article a été évalué recevront les rapports des referees et les remarques du jury afin de les aider pour une future publication.

*le jury a été assisté par les deux rédactrices en chef, Anne Solaz et Olivia Samuel, qui n’ont pas pris part au vote lors de la délibération.

Les candidats

Les auteurs des 17 articles soumis sont pour moitié actuellement en thèse (8), un est en master II, les 8 autres ont soutenu leur thèse et sont notamment en post-doc ou occupent un poste académique. Sept articles ont pour auteur un homme et huit une femme. Des auteur·e·s de quatre continents – Europe, Afrique, Asie et Amérique – ont soumis un total de 8 articles en anglais et 9 en français. Les articles portent sur des thématiques et des aires géographiques très variées. La plupart d’entre eux traitent des sujets traditionnels de la démographie : la mortalité, la fécondité, la nuptialité et la migration. Cependant, le champ d’intérêt a été étendu à la morbidité, la religion, la santé reproductive, la jeunesse, et la violence de genre, entre autres sujets. Les articles utilisent des techniques statistiques modernes appliquées à la démographie, et un grand nombre d’entre eux associent une approche quantitative et une approche qualitative.

Archives