The Demography of Oceania from the 1950s to the 2000s

Demography of the world's regions: situation and trends
A Summary of Changes and a Statistical Assessment
By Jean-Louis Rallu
Français

La démographie de l’Océanie des années 1950 aux années 2000

Synthèse des changements et bilan statistique

Résumé

L’Océanie est composée de 17 pays indépendants et 6 territoires, comptant 35 millions d’habitants dont 73 % sont en Australie et Nouvelle-Zélande. Cette chronique retrace les grands changements sociodémographiques et sanitaires survenus depuis les années 1950 dans l’ensemble de la région, les 4 sous-régions qui la composent (Mélanésie, Micronésie, Polynésie et Australie – Nouvelle-Zélande) et, dans la mesure du possible, chaque pays. Une annexe statistique présente, pour chacun, les données récentes les plus fiables. Après une présentation de la diversité géographique, institutionnelle et économique de la région, y sont notamment décrits les croissances, effectifs et structures de la population, la nuptialité, la fécondité et ses déterminants, la mortalité (générale, infantile, maternelle), la santé des enfants, les migrations, l’urbanisation et l’accès à l’éducation. Comme dans les autres régions du monde, les régimes démographiques se diversifient depuis 20 ans. Les croissances naturelles ralentissent, mais varient encore de plus de 20 ‰ à 6 ‰ par an selon les pays. La baisse de la fécondité est générale mais les niveaux sont contrastés (autour de 2 enfants par femme dans six pays, plus de 4 dans sept autres). Les espérances de vie augmentent partout, mais varient actuellement de 61 ans dans la sous-région de Mélanésie à 80 ans en Australie – Nouvelle-Zélande ; la mortalité infantile de 5 ‰ à 50 ‰. L’urbanisation demeure assez faible dans la plupart des pays insulaires. Les migrations ont joué et jouent toujours un grand rôle dans la région, notamment par l’émigration des jeunes adultes. L‘accès à l’éducation se généralise dans une grande majorité des pays.

Go to the article on Cairn-int.info